Tag: lancement de marque

Se lancer pour une startup, c’est un peu comme partir en voyage un jour d’embouteillage avec un quart de plein d’essence.

Vous avez étudié le marché auquel vous vous attaquez, vous savez sans doute que vous allez vous retrouver au milieu des bouchons, sans possibilité de faire demi-tour ou de refaire le plein avant longtemps. Pas sûr d’ailleurs que le pompiste accepte de vous resservir.

Alors pourquoi partir à la même heure ? Et surtout, pourquoi emprunter la même route ?

La comparaison s’arrête là, bien entendu.

Pour rassurer les financeurs, pour se faire accepter par un marché, par des distributeurs, la loi du nombre indique qu’il y a des « codes du secteur » à respecter : qu’on doit mettre de la gourmandise dans un produit alimentaire, de l’expertise dans un produit industriel, de la science dans un produit cosmétique ; que les trublions sont vite rejetés, surtout dans une période où le consommateur va privilégier des valeurs sûres.

C’est la pensée dominante. Celle qu’il faut combattre, aussi, pour se faire une place au soleil car quoique les partisans du statu-quo en disent, le soleil brille pour tout le monde.

Adoptez une stratelse !

Mieux vaut s’inspirer des challengers qui bousculent que des leaders qui fixent leurs règles.  Malongo innove dans les dosettes et machines recyclables et on critique volontiers son spot ampoulé et trop sérieux qui ne « donne pas envie ». Il fait pourtant appel à une conscience qui existe bel et bien en chacun de nous à l’heure actuelle et surtout, il s’affranchit des règles établies par Nespresso.

151928171Aux startups que nous accompagnons et à celles qui cherchent leur ton, leur voie, nous proposons : plutôt que de chercher uniquement comment mettre sur le marché votre nouveau produit, cherchons ensemble comment il va bousculer la hiérarchie, en quoi la marque qui le portera nourrira une nouvelle vision des choses. Votre cible d’attaque, ce n’est peut-être pas le consommateur  mais plutôt l’idée reçue du marché, le code soi-disant imposé par son leader.

Attaquez le leader, pourquoi pas. Vous prendrez des coups mais vous trouverez toujours des défenseurs, surtout si vous proposez aux consommateurs quelque chose qui fait bouger les lignes, au-delà du simple produit. Vous aurez raison : selon un récent sondage BVA-Influencia, 65% des français pensent qu’une marque a une responsabilité pour changer la société.

De plus, comme l’écrit Mark Di Soma dans cet article de Brand Strategist, si vous ne valorisez que votre innovation produit sur le marché que vous attaquez, attendez-vous vite à être « copié ou contre-attaqué dès les premiers signes de succès ».

A George Clooney qui nous sert « what else ? » depuis des années, décourageant tous les postulants, nous répondons : Strat-else !