Tag: totem mobi

Depuis 4 ans, TOTEM mobi propose un système de location de voitures électriques en libre-service sur Marseille et ses environs : un service d’auto-partage innovant et durable.
Pour développer la notoriété et l’image de TOTEM, en plein déploiement sur la métropole, CULTURE de MARQUE a recommandé une stratégie de BRAND CONTENT avec un film « d’état d’esprit », plutôt qu’une approche publicitaire classique.

L’esprit du film « la movida »

Extrait du film « la movida marseillaise » conçu et produit par CULTURE DE MARQUE pour TOTEM mobi. Juin 2017

Pour CULTURE DE MARQUE, la « movida » marseillaise est en train de devenir une réalité, par le mixage progressif des initiatives individuelles et collectives privées du centre-ville avec l’apport culturel grandissant du tourisme urbain que la ville sait désormais attirer toute l’année. Cette movida sur un territoire protéïforme, garni de repaires cachés et inaccessibles comme autant de secrets à percer et à partager, la marque TOTEM paraît parfaitement placée pour l’accompagner, voire l’incarner.

Sur une mélodie envoutante de Napkey – Pegasus (Bon Entendeur), le film « la movida marseillaise » est dédié à la jeunesse. La fraîcheur et la dynamique du film mettent en valeur TOTEM comme un « trait d’union actif », un lien fort entre Marseille, ses lieux, ses activités, et les abonnés TOTEM, dont les véhicules sont faciles à réserver via l’appli TOTEM, plus faciles à trouver, à conduire et plus pratiques à garer que les autres voitures, avec leur petite taille et leur pass de stationnement gratuit.

TOTEM, la start-up qui s’est faite toute seule sur le territoire

Une campagne digitale est menée en juillet pour promouvoir le film, visible sur YouTube, le site internet de TOTEM mobi et ses réseaux sociaux, et l’offre d’été proposée par TOTEM (2h de réservation offertes pour tout nouvel abonnement).
Grâce à l’appui récent de la Caisse des Dépôts, TOTEM mobi peut enfin déployer son offre, son réseau et sa marque, après avoir franchi pas à pas tous les écueils du développement d’une offre dédiée au territoire sans l’appui des politiques et des groupes internationaux. Une réussite « OVNI » sur un marché très « capitalistique » en raison des investissements lourds liés au parc de véhicules, aux outils informatiques… Un OVNI que CULTURE DE MARQUE rêvait d’accompagner sur terre, c’est chose faite !